MFM SARL - 03 85 26 27 52 - 06 41 60 25 91
mfmsarl@gmail.com

Bassin pour carpe Koï et EPDM : le meilleur choix

Malgré des proportions respectables, la carpe Koï est un poisson fragile et sensible à la qualité de son milieu. C’est d’ailleurs le cas de tous les poissons. Pour lui créer un environnement idéal propice à son épanouissement, il faut tenir compte de plusieurs facteurs. L’un d’entre eux est la qualité de la géomembrane posée sur le sol pour assurer l’étanchéité du bassin. Le meilleur choix possible est une bâche en EPDM pour bassin. Voici pourquoi.

Besoin d’un conseil ?

Appeler MFM,
votre spécialiste en bâche de bassin

03 85 26 27 52

Eviter les bassins préformés

Bâche en EPDM pour création de bassinLes carpes Koï ont besoin d’une grande quantité d’eau pour s’épanouir : au moins 1 mètre cube par poisson, si le bassin doit à terme en contenir plusieurs. De plus, le bassin doit avoir une profondeur minimum pour permettre aux carpes de se protéger de la chaleur qui modifie la température de l’eau proche de la surface, et pour permettre aux poissons de continuer à nager même si la surface du bassin est gelée en hiver. Il est recommandé de fournir aux carpes Koï une profondeur minimum de 1m. Ces points pour bien comprendre que les solutions préformées en résine sont à exclure d’office, pour l’aménagement d’un bassin de jardin qui abritera des carpes Koï : elles ne proposent pas de volume et de profondeur suffisants.

La contrainte de départ étant de fournir aux carpes Koï une profondeur d’eau importante, la solution est de (faire) creuser le bassin à la profondeur souhaitée, et de déposer sur la couche de forme une géomembrane. Il s’agit donc de créer ce qu’on appelle dans le BTP un Dispositif d’Etanchéité par Géomembrane (DEG).

La géomembrane en EPDM ou en PVC

A partir du moment où le matériau étalé au fonds du bassin pour en assurer l’étanchéité fait 1mm d’épaisseur ou plus, il entre dans la catégorie des géomembranes. En imaginant le volume final du bassin pour carpes Koï, et donc le poids de l’eau une fois rempli (1 mètre cube d’espace et une tonne d’eau par carpe), on conclue sans peine qu’il vaut mieux une géomembrane qu’un géofilm (moins de 1mm d’épaisseur) : mieux vaut choisir la plus grande épaisseur pour s’épargner des percements intempestifs. A ce moment du projet ou du chantier de bassin extérieur, il reste donc comme choix possibles une géomembrane en EPDM ou en PVC, les deux solutions étant totalement étanches. Qu’est-ce qui va les départager ? Leurs caractéristiques mécaniques d’une part, et leur résistance dans le temps d’autre part.

Bassin pour carpe Koï en EPDM

L’EPDM, le meilleur choix pour les carpes Koï

Mécaniquement, l’EPDM offre des qualités incomparables, particulièrement dans le cas de grands et profonds bassins comme ceux indispensables au bon développement des carpes Koï. L’EPDM est plus souple et surtout beaucoup plus élastique que le PVC : il sera donc bien plus facile à poser et fera beaucoup moins de plis même si le bassin pour carpes Koï a des formes particulièrement biscornues.

Par ailleurs, l’EPDM craint beaucoup moins le gel que son cousin le PVC : il peut donc être déployé à n’importe quel moment de l’année et ne fendillera pas ou ne cassera pas quand l’eau du bassin est gelée en surface. De plus, l’EPDM est insensible aux rayons UV, contrairement au PVC. Ceci a deux conséquences directes sur la durée de vie du bassin et de celles des carpes Koï : la bâche du bassin extérieur se dégrade beaucoup moins vite, même en plein soleil. Et cette dégradation n’étant pas liée aux UV, elle ne rejette aucune micro-particule dans l’eau du bassin : l’équilibre du milieu n’est pas déséquilibré au fil des années, et la santé des poissons n’est pas menacée.

L’EPDM est donc définitivement le meilleur choix possible pour aménager un bassin pour carpes Koï.


Produit en rapport avec ces informations

BÂCHE EPDM pour BASSIN

A partir de 5,86€ TTC le m²